Qui sommes-nous

Salle de presse

Andbank clôture l’année 2016 avec une marge courante record

retour

Andbank

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Andbank clôture l’année 2016 avec une marge courante record

La marge courante de la banque a atteint 256 millions d’euros en 2016, soit 3 % de plus que l’année précédente. La solvabilité de la banque (25,50 %) et sa liquidité (65,58 %) restent nettement supérieures à la moyenne de l’industrie européenne. Le Groupe Andbank clôture l’année 2016 avec la satisfaction d’avoir atteint les objectifs fixés.   […]

La marge courante de la banque a atteint 256 millions d’euros en 2016, soit 3 % de plus que l’année précédente. La solvabilité de la banque (25,50 %) et sa liquidité (65,58 %) restent nettement supérieures à la moyenne de l’industrie européenne. Le Groupe Andbank clôture l’année 2016 avec la satisfaction d’avoir atteint les objectifs fixés.

 

Andbank a une nouvelle fois dépassé son niveau record de génération de revenus, avec un chiffre d’affaires ordinaire de 256 millions d’euros, confirmant ainsi l’excellente performance du modèle économique en termes de résultats.

Dans un environnement international complexe, ce bon résultat est dû à la consolidation de son modèle de banque privée, à sa diversification géographique et à la confiance que les clients ont placée dans l’institution.

Les fonds gérés auprès des clients sont restés à environ 22 000 millions d’euros, confirmant ainsi le leadership du groupe en Andorre. Ces chiffres consolident la ligne d’affaires positive que la banque a démarrée en 2008, avec un taux de croissance moyen annuel accumulé de 16,5 %.

Malgré la conjoncture actuelle, les taux d’intérêt négatifs, l’investissement dans la croissance internationale et les critères de prudence dans la gestion du bilan, le groupe Andbank a clôturé 2016 avec un bénéfice net de 47 millions d’euros, 19 % de plus que le montant budgétisé.

Les bons résultats de l’entité en 2016 sont renforcés par une structure du capital solide et une position de liquidité confortable, avec un ratio de plus de 65 % (bien supérieur au minimum de 40 % requis). En outre, la solvabilité est passée à 25,50 %, ce qui se traduit en termes de Tier 1, selon Bâle III, à 15,8 %, dépassant les exigences de fonds propres des institutions européennes équivalentes à plus de 50 %.

Le PDG du groupe, Ricard Tubau, souligne : « Nous sommes très fiers non seulement des résultats obtenus cette année, mais aussi du projet à long terme que nous menons. Notre modèle d’affaires unique, axé sur la spécialisation dans la banque privée, la diversification internationale et l’innovation technologique, nous a permis d’attirer des professionnels de haut niveau qui viennent compléter l’équipe déjà excellente d’Andbank.

Attirer les talents a été et restera l’un des principaux objectifs du plan stratégique du Groupe. Parmi les dernières intégrations, il convient de souligner celle d’Antonio Castro, ancien directeur de Barclays Espagne, qui est le nouveau directeur général adjoint de la banque depuis le début de cette année, et celle de José Manuel Araluce, qui présidera la commission d’éthique et de conformité de la banque.

La stratégie, la gestion et le profil de risque de la banque maintiennent la reconnaissance de l’agen Fitch Ratings, qui classe Andbank avec une notation à long terme de BBB et une perspective stable. Les notations sont basées sur la croissance de l’activité de banque privée, sa solide expansion internationale, nationale et de niche, ainsi que sur une gestion dynamique et un niveau élevé de liquidité.

Cette stratégie ferme a également été récompensée par le prestigieux magazine britannique The Banker, édité par le Groupe de The Financial Times, qui a décerné à Andbank le prix de la meilleure banque privée d’Andorre (Best Global Private Bank 2016) pour la troisième année consécutive. La publication a reconnu avec ces distinctions les plus de 85 ans d’expérience dans le secteur bancaire privé et la gestion de patrimoines, ainsi que la croissance et la diversification internationale du groupe.